Publications

World Register of Dams / Registre Mondial des Barrages

World Register of Dams / Registre Mondial des Barrages

Achat d'un accès de 3ans pour le Registre Mondial des Barrages (RMB).

 

Le RMB est la meilleure base de données répertoriant des barrages dans le monde et nous travaillons constamment à son amélioration

Ajouter au panier
151

Bulletin 151

Sols résiduels tropicaux utilisés pour la fondation de barrages et comme matériau de remblai
154

Bulletin 154

Gestion de la sécurité des barrages en exploitation
164

Bulletin 164

L’érosion interne dans les digues, barrages existants et leurs fondations
Package Bulletins 2016

Package Bulletins 2016

Pack des 4 derniers bulletins de 2016
Ajouter au panier
168

Bulletin 168

Recommendations pour l'exploitation, la maintenance et la réhabilitation des barrages
Preprint - 172

Bulletin Preprint - 172

Technical Advancements in Spillway Design - Progress and Innovations from 1985 to 2015

Ajouter au panier

Bulletin

Integrated Operation of Hydropower Stations and Reservoirs

Ajouter au panier

Bulletin

Ajouter au panier

Registre des barrages

La meilleure base de données mondiale sur les barrages, établie à partir des inventaires nationaux envoyés par les pays membres à la CIGB. Le Registre est mis à jour continuellement et comporte actuellement plus de 55 000 Barrages.

 

Événements

ICOLD _Event

14ème Atelier de travail Intl. sur l'analyse numérique des barrages.

Stockholm, Suède

6 - 8 Septembre 2017

 

Voir le site dédié

ICOLD_Event

26ème Congrès & 86ème Réunion Annuelle de la CIGB

Vienne, Autriche

1 - 7 Juillet 2018

 

Voir le site dédié

ICOLD Event

LTBD 2017 à Téhéran

"Long-Term Behavior and Environmentally Friendly Rehabilitation Technologies of Dams (LTBD 2017)"

 

17 – 19 Octobre 2017

Téhéran, IRAN

 

Visitez le site dédié

La construction de Belo Monte reprend

Demande d'information
Envoyer cet article à un contact
Imprimez en PDF
a-
A+
Belo_horizonte
Une vue du site de la construction en mai 2012
 

Il y a 2 semaines, une Cour Fédérale régionale avait ordonné la suspension immédiate de la construction du barrage de Belo Monte affirmant que la population locale n'avait pas été correctement consultée alors qu'elle avait le droit d'exprimer ses opinions au Congrès brésilien. La Cour justifia sa décision en avançant qu'en 2005, «lorsque le projet fut approuvé par le Congrès brésilien, il mandata une étude d'impacts écologique qui fut réalisée après le début des travaux et non avant, comme le demande la loi. » Mais la Cour Régionale évalue toujours le bien-fondé du dossier et examine des preuves complémentaires.


La dernière décision prise par la Cour Suprême a donc renversé l'arrêté de la Cour Régionale et atténué les inquiétudes de ne pas voir des parties essentielles des travaux ne pas être terminées avant la saison des pluies. On estime que 12 000 opérateurs vont travailler jour et nuit sur le site de construction et ce nombre devrait atteindre 22 00 en 2013.


Le projet du barrage de Belo Monte est construit sur la rivière Xingu et comprendra une usine hydroélectrique de 11 GW - la troisième plus puissante du monde après les Trois Gorges et Itaipu - . Les travaux ont commencé en 2011, mais il y a eu une forte opposition de groupes locaux à cause des répercussions négatives du projet.


Belo Monte inondera une superficie de 500 Km² et provoquera le déplacement de 16 000 personnes, selon les autorités Brésiliennes. Les groupes défenseurs de l'environnement pensent eux que jusqu'à 40 000 personnes devront être déplacées. Le gouvernement prévoit d'investir $ 1,2 milliard pour réduire les impacts négatifs du barrage.


Les actions en justice menées par les opposants au projet ont conduit à l'arrêt des travaux en octobre 2011 mais ce jugement fut également renversé. Belo Monte est un élément important du programme Brésilien d'accélérateur de croissance (PAC). Le gouvernement affirme que ce barrage rendra le Brésil plus autonome énergétiquement, particulièrement dans le bassin amazonien, qui dépend de l'énergie fossile pour un grand nombre de ses besoins. La Présidente Dilma Rousseff a dit que de telles tailles de barrages sont nécessaires pour répondre à la demande d'énergie croissante des consommateurs brésiliens.


Le projet est construit par un consortium contrôlé par Electrobras, la compagnie nationale et le groupe énergétique Brésilien Chesf, qui en 2011 signa les principaux contrats d'approvisionnement avec Alstom, Andritz et Voith. Le barrage devrait produire son premier Mwh en 2015 et la dernière turbine devrait entrer en fonctionnement en 2019.

 
 

Tags : Evènements

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pas utile du tout
Pas très utile
Plutôt utile
Très utile
Extrêmement utile