Publications

World Register of Dams / Registre Mondial des Barrages

World Register of Dams / Registre Mondial des Barrages

Achat d'un accès de 3ans pour le Registre Mondial des Barrages (RMB).

 

Le RMB est la meilleure base de données répertoriant des barrages dans le monde et nous travaillons constamment à son amélioration

Ajouter au panier
151

Bulletin 151

Sols résiduels tropicaux utilisés pour la fondation de barrages et comme matériau de remblai
154

Bulletin 154

Gestion de la sécurité des barrages en exploitation
164

Bulletin 164

L’érosion interne dans les digues, barrages existants et leurs fondations
Package Bulletins 2016

Package Bulletins 2016

Pack des 4 derniers bulletins de 2016
Ajouter au panier
168

Bulletin 168

Recommendations pour l'exploitation, la maintenance et la réhabilitation des barrages
Preprint - 172

Bulletin Preprint - 172

Technical Advancements in Spillway Design - Progress and Innovations from 1985 to 2015

Ajouter au panier

Bulletin

Integrated Operation of Hydropower Stations and Reservoirs

Ajouter au panier

Bulletin

Ajouter au panier

Registre des barrages

La meilleure base de données mondiale sur les barrages, établie à partir des inventaires nationaux envoyés par les pays membres à la CIGB. Le Registre est mis à jour continuellement et comporte actuellement plus de 55 000 Barrages.

 

Événements

ICOLD _Event

14ème Atelier de travail Intl. sur l'analyse numérique des barrages.

Stockholm, Suède

6 - 8 Septembre 2017

 

Voir le site dédié

ICOLD_Event

26ème Congrès & 86ème Réunion Annuelle de la CIGB

Vienne, Autriche

1 - 7 Juillet 2018

 

Voir le site dédié

ICOLD Event

LTBD 2017 à Téhéran

"Long-Term Behavior and Environmentally Friendly Rehabilitation Technologies of Dams (LTBD 2017)"

 

17 – 19 Octobre 2017

Téhéran, IRAN

 

Visitez le site dédié

La sécurité des barrages, à l'origine de la création de la CIGB

Demande d'information
Envoyer cet article à un contact
Imprimez en PDF
a-
A+

En 1928, un certain nombre de pays s'accordaient sur le fait que les retours d'expérience étaient au coeur de la réussite de la conception et de l'analyse d'un barrage. Plus les expériences étaient diverses, plus grand le bénéfice qui en découlait. Ils décidèrent donc de joindre leurs forces pour former une association internationale, la CIGB.


Parmi les 36 000 grands barrages actuellement listés dans le registre mondial des barrages, 300 accidents ont été rapportés.


Bien que le taux global de rupture des barrages est de 1%, une analyse temporelle permet de montrer quece taux a été divisé par quatre au cours des 40 dernières années. Cette amélioration vient sans aucun doute de l'émergence et de l'amélioration des techniques de surveillance, mais aussi de la plus grande diffusion des connaissances sur les risques, et cette dernière amélioration justifiait en soi l'existence de la CIGB et permit à la Commission de grandir et s'étendre à de nombreux pays.

 

securite_barrages_CIGB

La plus importante publication de la CIGB sur les accidents, en termes de sa mission d'échange d'informations fut : «Leçons tirées des accidents de barrages», publiée en 1973.


De nombreux travaux ont été réalisés et l'ont complétés depuis, y compris le bulletin 99 de la CIGB : « Rupture de barrages - analyse statistique »

 

 

Les accidents sont identifiés et classés par type de barrage, âge et cause de l'accident. Cela permet d'attirer l'attention du concepteur sur une série de facteurs imprévisibles, avec dans une certaine mesure, leur probabilité et la séquence d'événements pouvant conduire à une catastrophe.


Concevoir et construire un barrage n'est pas un exercice ponctuel. La structure doit être continuellement surveillée et inspectée, tout au long de son exploitation, afin de s'assurer que le barrage reste en bon état.

 

Raisons les plus fréquentes de ruptures de barrage:


Un niveau d'eau excessif en amont du barrage est souvent un signe avant coureur de sa rupture. Le dépassement du niveau maximal peut être dû à la conception inadéquate du déversoir, à des déchets obstruant le déversoir ou à la colonisation de la couronne du barrage.


Les défauts dans les fondations, y compris l'implantation et l'instabilité du versant, sont également des raisons possibles de rupture.


Le phénomène de renard, c'est-à-dire l'érosion interne causée par les infiltrations, est la troisième cause de rupture. Les infiltrations se produisent souvent autour des structures hydrauliques, tels que les tuyaux, les déversoirs, les terriers d'animaux, les racines et la végétation et à travers les fissures, les équipements et les fondations du barrage.


La dernière cause de rupture d'un barrage peut provenir des défaillances structurelles des matériaux utilisés et de la maintenance insuffisante

 

 
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pas utile du tout
Pas très utile
Plutôt utile
Très utile
Extrêmement utile